Comment effectuer la mise en cache de votre site WordPress ?

mise en cache WP
La mise en cache de votre site WordPress est une étape aussi nécessaire qu’elle peut paraître complexe. Et pourtant, le procédé est simple grâce aux pléthores de plugin existant sur le CMS. Mais avant toute chose, il faut en comprendre le mécanisme d’affichage des pages et de la mise en cache.

Comment une page de votre site fait-elle pour s’afficher sur l’appareil de votre utilisateur ?

Votre site est enregistré dans un serveur. Lorsque l’utilisateur accède à votre site internet, son navigateur envoie une requête à votre serveur afin d’afficher votre site internet sur l’appareil de l’utilisateur.

Lorsque votre site s’affiche sur l’appareil de votre utilisateur, le navigateur doit charger l’intégralité des éléments de la page d’atterrissage et du site. Cette opération crée un important flux de données (de votre serveur vers le navigateur de votre utilisateur).

La mise en cache intervient au moment du chargement de votre page par le navigateur.

Qu’est-ce que la mise en cache ?

C’est un principe de mémorisation. Lorsque vous vous rendez tous les matins au travail, vous n’avez pas besoin de GPS, car vous connaissez la route par cœur, vous l’avez mémorisée. Le principe de mise en cache fonctionne exactement pareil. 
La mise en cache permet d’enregistrer tout ou partie de votre site au sein du navigateur de votre utilisateur. Cela s’avère particulièrement utile lorsqu’un utilisateur se rend régulièrement sur votre site. Grâce à la mise en cache, l’utilisateur pourra accéder à votre site sans envoyer de requête au serveur.  Vous l’aurez compris, la mise en cache joue un rôle très important dans la vitesse de chargement de votre site internet.

Pourquoi la vitesse de chargement de mon site internet est-elle importante ?

La vitesse de chargement de votre site est importante tant pour vos utilisateurs que pour votre référencement. Saviez-vous que 32% des utilisateurs quittent un site si le temps de chargement est de 1 à 3 secondes et 90% s’il excède les 3 secondes. Il est donc primordial d’offrir à vos utilisateurs un temps de chargement rapide.
De plus, cela vous permettra de leur offrir une expérience fluide et agréable. Une vitesse de chargement basse (<1 sec), c’est faire diminuer son taux de rebond, augmenter son taux de conversion et améliorer l’expérience client. Mais c’est aussi améliorer son référencement naturel.
En effet, depuis 2010, Google a annoncé que la vitesse de chargement des sites devenait un critère influant sur le positionnement sur la SERP (Search Engine Result Page). Depuis, ce critère gagne en importance dans le système de classement de Google au fur et à mesure des années.

Offrir un site avec un temps de chargement optimisé est donc plus que recommandé pour vos utilisateurs et pour votre référencement.

Comment mesurer la vitesse de chargement de votre site ?

Il existe nombre d’outils plus ou moins performants vous permettant de mesurer la vitesse de chargement de votre site ou d’un site tiers.

Nos deux préférés restent cependant : PageSpeed Insights et GTmetrix. Pourquoi ? Car leur utilisation demeure simple et leur analyse précise et activable. En effet, ils vous offrent une vue d’ensemble des performances de votre site et ils mettent en évidence les diverses ressources qui les affectent. En plus, ces deux outils sont gratuits.

Maintenant que vous avez compris le principe de fonctionnement et l’importance de la mise en cache d’un site web, attaquons-nous au vif du sujet.

Quels sont les différents types de caches ?

Schéma fonctionnement mise en cache site

Pour effectuer la mise en cache de votre site WordPress, il faut d’abord définir le type de mise en cache que vous souhaitez. Il existe deux types de caches, les hardwares (matériel) et les softwares (logiciel).

Il est simple de distinguer les caches hardwares, des caches softwares. Le cache hardware est une mémoire intermédiaire rapide, réduisant ainsi le temps d’accès à la mémoire de données se trouvant derrière. Le cache software, quant à lui, est directement intégré au logiciel, comme son nom l’indique. Nous allons analyser en détail les fonctionnalités de chacun d’entre eux, ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients.

Les caches hardwares sont des caches présents au niveau du disque dur ou du serveur.

Les caches présents sur le disque dur permettent de faciliter l’accès aux données les plus utilisées, telles que celle du système d’exploitation. Ces caches permettent de charger le site 100 fois plus vite et donc d’offrir un résultat immédiat à l’utilisateur.

Les caches présents sur le serveur permettent de hiérarchiser les informations. Cela permet d’accéder à la mémoire principale le plus rapidement possible.

Les caches softwares sont des caches présents au niveau du navigateur ou du site web. Il existe différents caches softwares :

Les caches navigateurs :

Lorsqu’un utilisateur se rend sur un site web, une partie des données du site sont stockées sur le cache du navigateur. Les données stockées sont, généralement, celles présentes sur diverses pages telles que les feuilles de style CSS, les fichiers JavaScript et les ressources telles que les images. Leur mise en cache permet d’accroître la vitesse de chargement du site lors de la prochaine visite de l’utilisateur. Si les développeurs opèrent des modifications sur le site web, mais que le cache du navigateur contient toujours l’ancienne version, cela peut causer des problèmes d’affichage. Pour limiter cela, il faut vider le cache du navigateur.

Les caches de Google :

Google offre une fonctionnalité “Dans le cache” qui permet de stocker les pages de divers sites. L’utilisateur peut accéder aux pages même si le site d’origine est hors ligne. La version accessible par l’utilisateur sera la dernière indexée par les Google bots.

Les caches DNS :

La mise en cache DNS concerne exclusivement les noms de domaine et les adresses IP. Le DNS est un système mondial permettant la traduction des domaines en IP et inversement. Ainsi, les requêtes ayant déjà abouti sont stockées dans le cache du DNS. Cependant, si un domaine change d’adresse IP et que l’ancienne adresse est toujours stockée sur le cache du DNS local, la connexion au serveur peut échouer. Pour résoudre ce problème, vous pouvez vider les caches DNS.

Les caches CDN :

Tout comme les DNS, les CDN sont des réseaux mondiaux permettant la mise en cache de sites web populaires. Ils permettent d’offrir une réponse rapide grâce aux nœuds de périphérie, généralement situés à proximité de l’utilisateur.

Les caches Web :

Pour finir, les caches web. Ce sont les caches les plus utilisés, ils permettent d’enregistrer les documents web tels que les pages HTML, les images, les feuilles de style et les fichiers JavaScript en vue d’une réutilisation. Cela permet d’obtenir un temps de réponse court.

Quel plugin choisir pour la mise en cache sur WordPress ?

Pléthore de plugin existe pour effectuer la mise en cache de votre site sur WordPress. Pour vous guider dans le choix de votre plugin de mise en cache WordPress, nous vous proposons de découvrir ces 4 plugins :

WP Rocket

Plugin WP Rocket

WP Rocket est l’un des meilleurs plugins en matière de mise en cache pour votre site WordPress et il a été conçu par des Français. Sa renommée est due notamment à sa facilité de prise en main et à sa compatibilité à toute épreuve. WP Rocket est le plugin le plus complet du marché grâce à son large éventail de fonctionnalités.
Pour vous donner un aperçu, vous pourrez trouver sur l’outil de mise en cache des fonctionnalités telles que : la mise en cache, le LazyLoad, le report de l’exécution des JS, la suppression des ressources CSS inutilisées.
De plus, si votre site a des éléments dynamiques nécessitant des modifications permanentes, WP Rocket vous offre la possibilité d’exclure certains éléments du cache.
Que vous soyez un néophyte ou un développeur confirmé, WP Rocket est un outil de mise en cache par excellence pour WordPress.

Toutefois, c’est un outil payant qui ne dispose pas de version démo ou gratuite. L’offre débute à 59 € /an pour 1 site. Pour ceux qui seraient frileux, sachez qu’il propose l’option satisfait ou remboursé valable sur les 14 jours suivants l’achat.

WP Fastest Cache

Plugin WP Festest Cache

WP Fastest Cache est également l’un des Plugins préférés des usagers de WordPress avec plus d’un million d’installations actives. La convivialité et la facilité d’utilisation de ce plugin de mise en cache sur WordPress est la raison pour laquelle on aime ce plugin. Néanmoins, après avoir réalisé des tests, on se rend compte qu’il est légèrement moins performant que WP Rocket.

Et niveau prix ? WP Fastest Cache offre une version gratuite et une version premium. Nous vous conseillons la version premium si vous souhaitez disposer de l’ensemble des fonctionnalités. En disposant de la version Premium, vous pourrez espérer des performances similaires à celle de WP Rocket.

W3 Total Cache

Plugin W3 Total Cache

W3 Total Cache est un plugin tout autant performant que les autres plugins de mise en cache. Il vous permettra également d’optimiser vos performances. Le principal inconvénient est que les paramètres du backend sont assez nombreux et difficiles à comprendre. Il sera donc plus difficile à prendre en main pour les personnes ne disposant pas de compétences techniques.

La particularité de W3 Total cache est open source, de ce fait, il est complétement gratuit. Vous pouvez ainsi accéder à l’intégralité des fonctionnalités en ignorant les incitations de paiement.

WP Super Cache

Plugin WP Super Cache

WP Super Cache est également Open source et gratuit. Simple d’utilisation grâce à ses trois modes de cache, ainsi, il s’adapte à son utilisateur. Offrant un mode très simplifié au débutant qui sera cependant démuni de quelques fonctionnalités contrairement au mode expert qui permettra aux développeurs confirmés d’avoir un contrôle sur le processus de cache.

Nous vous recommandons vivement le plugin WP Rocket, pour sa simplicité d’utilisation, mais surtout pour ses performances. De tous les plugins que nous avons pu tester, c’est celui qui offre les meilleurs résultats.

Toutefois, nous vous conseillons d’en essayer plusieurs afin de trouver celui qui vous convient le mieux en fonction de vos besoins et de vos compétences.

Nous travaillons depuis des années et sur divers sites avec ce plugin. Nous sommes très satisfaits de ses résultats, il s’est toujours avéré être très performant.Loïs, Développeur chez Transfonumérique

Vérification de la mise en cache sur WordPress

Après avoir réalisé la mise en cache de votre site, vous devez réaliser la vérification de cette dernière. Cette étape vous permettra d’identifier les éventuels problèmes qui pourraient survenir durant la mise en cache de votre site WordPress. Effectivement, si la mise en cache est mal réalisée, cela peut entraîner des bugs.

Pour effectuer cette vérification, vous pouvez vous rendre sur des outils d’analyse de performance tels que PageSpeed Insights et GTmetrix.

Ces deux outils mettront en avant les différentes ressources qui bloquent le rendu. Le cas échéant, vous devrez réaliser ces optimisations afin de booster les performances de votre site.

Cette manœuvre vous permettra également de mesurer l’impact de la mise en cache de votre site WordPress. Si la mise en cache est réussie, vous pourrez constater immédiatement l’amélioration de vos performances, grâce à ces mêmes outils.

Performance site-GTmetrix Google PageSpeed Insights

La mise en cache est un processus complexe nécessitant un minimum de compétences techniques.
En effet, même si les plugins de mise en cache présents sur WordPress sont de plus en plus performants et offrent une accessibilité toujours plus simplifiée, des contraintes techniques, comme la présence d’éléments dynamiques sur le site, peuvent rendre cette étape complexe.
De plus, la mise en cache d’un site WordPress nécessite un suivi et une mise à jour régulière. Vous devrez par ailleurs être capable de corriger les éventuels bugs.

En définitive, la mise en cache d’un site WordPress est primordiale pour booster les performances de votre site web. Cependant, ce n’est pas la seule optimisation que vous devez mettre en place pour bénéficier d’un site performant. En effet, d’autres facteurs tels que le choix de l’hébergeur, la minification du code, le dimensionnement des images, etc. auront un impact sur les performances de votre site web.

Bénéficier de l’aide d’un développeur confirmé, que ce soit pour l’implémentation d’une solution de mise en cache WordPress ou pour un accompagnement régulier, vous permettra d’aborder les questions techniques sereinement.

Table des matières
Temps de lecture
10 min
Partager l'article
Vous souhaitez échanger avec nous au sujet d'un de vos projets ?

Découvrez des articles similaires.

extensions d'annonce

Les extensions d’annonces Google Ads : le guide complet

Une extension d’annonce, aussi appelée composant, est un contenu additionnel à votre annonce responsive. Découvrons ensemble les différents types d’extensions d’annonces disponibles sur Google Ads 🙂
8 min
CSS shopping

Pourquoi utiliser un CSS tiers pour diffuser vos annonces Shopping ?

Dans cet article, nous vous expliquons les avantages d’utiliser un CSS tiers pour vos annonces Shopping.
4 min
Hébergement WordPress

Les meilleurs hébergements WordPress en 2024

Vous êtes à la recherche du meilleur hébergement WordPress pour lancer ou migrer votre site web ? Vous êtes au bon endroit ! Nos experts vous ont concocté un article qui vous permettra de choisir l’hébergement qui correspond parfaitement aux besoins de votre site WordPress.
12 min