La fin des cookies tiers Google

fin des cookies tiers
La fin des cookies tiers est sur le point de remodeler le paysage numérique, redéfinissant les normes de confidentialité et de marketing en ligne.
En 2020, Google a lancé une bombe dans l'univers de la pub en ligne en annonçant qu'ils allaient arrêter d'utiliser les cookies tiers dans Chrome.
Bien que prévue initialement pour 2022, cette transition a été retardée, soulignant la complexité de son impact sur le web.
Depuis début 2024, Google a commencé l'implémentation progressive de cette mesure, affectant 1% des utilisateurs, marquant le début d'une nouvelle ère pour la publicité digitale.

Les cookies tiers, à quoi ça sert ?

Les cookies tiers jouent un rôle crucial dans le paysage numérique actuel, surtout dans le domaine du marketing et de la publicité en ligne.

Un cookie tiers est un petit fichier qui se trouve sur votre navigateur. Son but principal est de collecter des données sur votre comportement de navigation sur différents sites, par exemple : votre historique de navigation, vos intérêts, ce que vous achetez, votre âge, votre localisation, etc. Lorsque ces données sont collectées sur plusieurs sites, elles permettent de créer un profil utilisateur individuel. Ces cookies sont ensuite utilisés principalement pour le ciblage publicitaire et l’analyse de données. Ils permettent aux annonceurs de suivre vos activités en ligne et de vous présenter des publicités personnalisées.

Lorsque vous visitez un site web, par exemple, une boutique en ligne, les cookies tiers enregistrent votre interaction avec les produits consultés. Si vous examinez des articles spécifiques, comme des jeans, ces cookies aident le détaillant à se souvenir de vos préférences. Lorsque vous retournez sur le site, ou même lorsque vous naviguez sur d’autres sites, vous pourriez voir des publicités pour des produits similaires, grâce à ces cookies tiers.

Pourquoi Google abandonne et met fin aux cookies tiers ?

La problématique de la confidentialité liée à l’usage des cookies tiers est complexe et soulève plusieurs préoccupations majeures.

  • La Surveillance Intrusive : Les cookies tiers permettent de suivre de près les activités en ligne des utilisateurs, menant à la création de profils de consommation détaillés. Cette forme de surveillance peut être perçue comme intrusive, d’autant plus qu’elle se fait souvent sans un consentement clair et informé.
  • Le Consentement : Bien que de nombreux sites web informent les utilisateurs sur l’emploi des cookies, les informations détaillées sur le type de données collectées et leur utilisation restent souvent vagues. Cette absence de clarté empêche ces informations d’être compréhensibles, ce qui soulève des questions sur sa validité.
  • La Sécurité des Données : La sécurité des données collectées par les cookies tiers est une autre préoccupation importante. La vaste quantité de données personnelles accumulées accroît les risques de violations de données et d’accès non autorisé, menaçant la confidentialité et la sécurité des utilisateurs en ligne.

Changement des réglementations

Les législations comme le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) de l’Union Européenne et le California Consumer Privacy Act (CCPA) aux États-Unis ont introduit des règles plus strictes sur la gestion des données personnelles. Ces lois exigent une transparence accrue dans la collecte et l’utilisation des données des utilisateurs, ainsi qu’une nécessité d’obtenir leur consentement explicite pour certaines pratiques de suivi.

En cas de violation de ces règles, Google pourrait faire face à des sanctions financières considérables.


En réponse à ces nouvelles réglementations, plusieurs navigateurs web, dont Safari, Firefox, Google et d’autres, ont dû repenser leurs approches en matière de publicité et de collecte de données pour se conformer à ces nouvelles normes légales. L’abandon progressif des cookies tiers par Google est donc en partie une réponse à ces pressions réglementaires, marquant ainsi une évolution significative dans la manière dont les données personnelles sont traitées sur Internet.

Déroulement de la suppression des cookies tiers

Depuis début 2024, Google a commencé une phase de test avec 1% des utilisateurs de Chrome. L’objectif est de permettre à Google d’évaluer les répercussions de cette suppression sur les utilisateurs et les annonceurs, tout en développant des technologies alternatives aux cookies tiers.

La phase de test devrait durer jusqu’au troisième trimestre de 2024. Puis Google consultera les autorités de la concurrence des marchés (CMA) et prévoit de commencer à désactiver les cookies tiers pour tous les utilisateurs de chrome sous réserve de résolution de problème de concurrence.

Alternatives aux cookies tiers

Plusieurs alternatives émergent pour essayer de remplacer les cookies tiers. Bien qu’aucune d’entre elles ne se soit encore distinguée, elles représentent une part importante vers l’avenir de la publicité en ligne. 

Nous allons vous présenter une alternative de plus en plus courante en 2024 : le tracking server-side. Cette méthode consiste à suivre les données du côté du serveur et non uniquement du côté du navigateur du client (client-side). Les données des utilisateurs sont donc traitées sur un serveur proxy avant d’être envoyées sur les plateformes tierces (GA4, Google Ads, Meta etc.). 

💡 Un server proxy est un composant logiciel qui fait l’intermédiaire entre deux hôtes (vous et Internet).

Quels sont les bénéfices d’une approche server-side ?

Premièrement, le tracking server-side ne sera pas entravé par l’utilisation des systèmes de blocages de cookies comme les Ad-blockers, les protections de Safari et Firefox. Le pilotage des campagnes pourra donc se faire de manière plus précise en se basant sur plus de données et ainsi avoir de meilleures performances.

Il peut permettre de réduire le temps de chargement de votre site. En effet, le suivi côté serveur peut réduire la dépendance aux scripts externes côté client et ainsi améliorer le temps de chargement. Bien sûr, cela dépendra de la façon dont votre tracking est implémenté  et de la complexité globale du site en question. 

Il offre une gestion plus précise des données à envoyer à vos plateformes tierces (Google Ads, Meta, Critéo, Kwanko etc). Vous pourrez déterminer avec précision ce qui est transmis, à quel moment et de quelle manière.

De manière générale, les avantages du tracking server-side dépendront de la manière dont vous avez implémenté votre tracking. 

2 méthodes pour mettre en place un tracking server-side

Voici 2 méthodes que nous utilisons pour le tracking server-side : 

Mise en place du tracking server-side via Google Cloud Platform

Connectez-vous à votre compte Google Tag Manager et créez un conteneur Serveur

  • Rendez-vous dans “Admin”,
  • Cliquez sur le “+” en haut à droite,
  • Choisissez “Server”

Une fois votre conteneur Serveur créé, une pop-up va s’afficher : 

  • Sélectionnez la première option “provisionner automatiquement le serveur d’insertion de balises”
  • Sélectionnez ou créez un compte de facturation Google Cloud Platform
  • Cliquez sur “Configurer un serveur d’insertion de balises”

Un message s’affiche alors avec, entre autres, l’ID du projet Google Cloud Platform : 

  • Rendez-vous sur Google Cloud Platform en cliquant sur le lien correspondant à cet ID,
  • Cliquez sur “App Engine” en bas de la section “Ressources”,
  • Allez dans les paramètres,
  • Cliquez sur “Domaines Personnalisés” et créez-en un, qui doit être un sous-domaine de votre site
    • Utilisez des enregistrements A/AAAA dans la zone DNS de votre registrar plutôt qu’un alias CNAME pour mapper votre domaine personnalisé

Pour finaliser la configuration du conteneur GTM Server-Side : 

  • Retournez sur Google Tag Manager
  • Rendez-vous dans les paramètres de votre conteneur Server-Side
  • Remplacez l’URL de conteneur de serveur par celle associée au sous-domaine que vous venez de créer

Mise en place du tracking server-side via Stape

  • Connectez-vous à votre compte GTM
  • Cliquez sur “Admin” > Section Conteneur > cliquer sur le +
  • Sélectionnez ensuite “Serveur” 

Une fois votre conteneur Serveur créé, une pop-up va s’afficher : 

  • Sélectionnez la deuxième option “provisionner manuellement le serveur d’insertion de balises”
  • Copiez la configuration du conteneur

Ensuite, connectez-vous à votre compte Stape : 

  • Allez dans la section sGTM Containers
  • Cliquer sur “Create container”
  • Rentrez les informations demandées dont l’ID de configuration que vous venez de copier
  • Cliquez sur “Create container”
  • Une fois que la mention “Running” apparaît, cela signifie qu’il est configuré

Nous allons maintenant créer un sous domaine personnalisé : 

  • Cliquez sur “Add custom domain”
  • Ajoutez le nom du sous domaine
  • Récupérez ensuite l’URL que cela a généré

Retournez dans votre compte GTM : 

  • Allez dans Admin > Paramètres du conteneur
  • Coller l’URL et enregistrez
  • L’installation est terminée

Facultatif : ajoutez un custom loader afin d’augmenter les chances que GTM soit bien chargé

Sur la section de votre sous-domaine sur Stape : 

  • Cliquez sur Settings puis Install web GTM 
  • Remplacer les balises Head et Body dans votre back-office
    Le nouveau code du Head continent l’URL du sous domaine. 
  • vérifiez que ce soit bien implémenté à l’aide du code source et/ou de l’outil Inspecter 

Les limites du tracking server-side

Le tracking côté serveur peut présenter quelques limites. Premièrement, la complexité de mise en place, cela demande une connaissance technique afin de comprendre la manière d’implémenter le serveur. Ensuite, cela représente des coûts supplémentaires par rapport à la mise en place et la maintenance de serveur.

Initiée en 2020, cette transition vers la fin des cookies tiers par Google, marque un tournant significatif dans le paysage numérique et souligne les préoccupations croissantes sur la problématique de la protection de la vie privée des données des utilisateurs.

Retardée jusqu’à 2024, la mise en application de la fin des cookies tiers va complètement remodeler le fonctionnement de la collecte des données, du ciblage publicitaire et, plus globalement, de la confidentialité en ligne.

Le futur de la publicité en ligne se dessine et les annonceurs font face à la problématique de trouver le juste équilibre entre la personnalisation des annonces et le respect de la vie privée des utilisateurs.

Vous êtes intéressé par la mise en place d’un tracking server-side ? Contactez-nous !🚀

Table des matières
Temps de lecture
8 min
Partager l'article
Vous souhaitez échanger avec nous au sujet d'un de vos projets ?

Découvrez des articles similaires.

sitemap

Comment créer un fichier sitemap.xml pour optimiser le référencement de votre site

La création d’un fichier sitemap.xml est cruciale pour améliorer la visibilité de votre site sur les moteurs de recherche tels que Google. Un sitemap bien conçu facilite le crawl des robots d’indexation (lien article “Comment indexer son site sur Google ?”), contribuant ainsi à une indexation rapide et précise de vos pages. ⏱️ Dans cet article, nous explorerons les étapes fondamentales pour créer un fichier sitemap.xml, maximisant ainsi le référencement de votre site.
5 min
annonces responsives

Annonces responsives : Les secrets pour performer sur Google Ads en 2024

On vous dévoile tous nos secrets pour optimiser vos annonces responsives sur Google Ads. Découvrez la puissance des RSA sur le réseau de recherche.
10 min
extensions d'annonce

Les extensions d’annonces Google Ads : le guide complet

Une extension d’annonce, aussi appelée composant, est un contenu additionnel à votre annonce responsive. Découvrons ensemble les différents types d’extensions d’annonces disponibles sur Google Ads 🙂
8 min